514 528-6838 info@cjeplateau.org

Faire un suivi après avoir postulé à un emploi ?

par Audrey Rourre, Agente de projets jeunes – Persévérance scolaire

Vous avez postulé il y a quelques jours pour un poste pour lequel vous êtes extrêmement intéressé ? Vous vous demandez si votre candidature s’est rendue à la bonne personne, combien de personnes convoitent aussi ce poste et quand est-ce que vous allez avoir des nouvelles ?

C’est en général à ce moment-là que la question du suivi survient et que l’on se demande si nous devons ou non en faire un et de quelle manière le faire sans que cela paraisse obsessif ou harcelant.

Pourquoi faire un suivi ?

Cela permet de :

  • Garder votre candidature dans la mémoire de l’employeur
  • Démontrer votre intérêt et votre persévérance
  • Obtenir une entrevue téléphonique ou en personne
  • Se démarquer des autres candidats
  • Se renseigner sur l’évolution de sa candidature
  • Faire baisser son niveau de stress quant à l’attente

À quel moment faire un suivi ?

Tout d’abord, sachez qu’il n’y a pas de recettes magiques. Un processus d’embauche peut durer plusieurs jours voir plusieurs semaines, il est donc important de prendre son mal en patience avant de faire un suivi afin qu’il ne soit pas trop hâtif. Il faut aussi prendre en compte le type de poste que vous convoitez et la date d’embauche (Si vous y avez accès). De plus, garder en tête que le recruteur a d’autres tâches que celles de regarder les CV reçus et qu’il a probablement déjà un horaire à suivre pour la sélection des candidats.

En prenant compte de ces aspects, les conseillers en emploi s’entendent pour dire que le suivi devrait se faire environ une semaine après l’envoi de la candidature.

Le courriel ou le téléphone pour faire un suivi ?

Avant tout suivi, il est primordial de savoir à qui l’on souhaite s’adresser. Si le nom de la personne contact se trouve dans l’offre, tant mieux. Sinon, il faut aller fouiller sur le site Internet afin de voir les différents rôles des membres de l’équipe, appeler à la réception pour connaitre le nom de la personne qui s’occupe de l’embauche ou entrer en contact avec les ressources humaines de l’entreprise.

Le téléphone permet un contact plus personnalisé avec la personne en charge du recrutement en plus de démontrer son intérêt et d’avoir une idée de l’évolution de sa candidature. Cette façon de procéder semble être la plus fructueuse. Cependant, il est parfois difficile de rentrer en contact avec cette personne car elle reçoit de nombreux appels. De plus, bien que certains recruteurs soient enclins à répondre aux suivis téléphoniques, cela peut en énerver aussi plusieurs autres.

Voici quelques astuces pour un bon suivi téléphonique :

  • Demander à parler à la personne en charge du recrutement ou de l’embauche
  • Être bref (quelques minutes)
  • Connaitre l’objectif de notre appel (savoir si la personne a reçu notre CV ou connaitre l’évolution de sa candidature)
  • Avoir préparé ses questions à l’avance (les avoir sous la main à l’écrit)
  • Être souriant (oui, même au téléphone ça s’attend!)
  • Remercier le recruteur pour son temps

Le courriel quant à lui est aussi une solution très viable et plaira à la majorité des employeurs car cela peut leur permettre de faire une copie de votre courriel et de l’ajouter à votre dossier de candidature. Cela permet à l’employeur de prendre le temps d’y répondre lorsqu’il en aura le temps, mais de tout de même prendre conscience de votre intérêt et de votre motivation. Le courriel doit aussi être bref et remplir les mêmes objectifs qu’un appel téléphonique.

Garder en tête que faire des suivis demande de l’organisation dans son horaire et dans ses contacts afin de ne pas en dédoubler ou en oublier certains. Soyez bref et aller droit au but!