514 528-6838 info@cjeplateau.org

Négocier son salaire en entrevue

Par Kevin Barranco, Chargé de projets

Quelles sont mes attentes salariales pour ce poste ? Ai-je des possibilités de négocier ?

Il s’agit aussi de questions qu’il faut se poser avant une entrevue d’embauche. Que la question « quelles sont vos attentes salariales pour ce poste? » vous soit posée ou non en entrevue, vous aurez de toute manière à faire la réflexion suivante si le poste vous est proposé : est-ce que le salaire convient à mes attentes/besoins.

Nous allons aborder ici quelques éléments de réponse afin de mener à bien cette réflexion.

Tout d’abord, dans une entreprise syndiquée ou dotée d’une politique salariale bien structurée, il n’y aura pas grand place à négociation. En effet, votre rémunération ne sera basée qu’en fonction de vos années d’expérience et votre niveau d’étude. Cependant, il est important de se préparer tout de même pour l’entrevue et l’étape suivante reste indispensable!

Connaître le marché du travail dans lequel on évolue, et se connaître!

Il convient tout d’abord de se renseigner sur les pratiques salariales relatives à notre secteur d’activité / poste / lieu de travail. Le site IMT en ligne (information sur le marché du travail) du Ministère du travail, de l’emploi et de la solidarité social, constitue un bon outil pour commencer. À travers ce site vous aurez l’occasion de faire une recherche sur les statistiques de salaires par profession et territoire au Québec.

http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/travail-remuneration/remuneration-globale/globale-salaires/index.html

Également, consulter et comparer les offres d’emplois peut constituer un bon outil lorsque celles-ci affichent la rémunération proposée. Cela permet de se donner une idée quant aux salaires proposés en fonction des exigences expériences/formation. Il existe même aujourd’hui différents sites qui permettent de comparer son salaire :

https://www.randstad.ca/fr/guides-salariaux/#guide

http://www.juritravail.com/salaire.html

Des critères comme le secteur d’activité (en déclin ou en plein essor) ou la localisation de l’entreprise (région urbaine ou rurale) auront assurément une incidence sur la rémunération.

Après ces recherches, il faut être en mesure de se situer. Quelle est ma formation? Quelles sont les compétences que j’ai d’ores et déjà acquises ? Combien d’années d’expérience je dispose pour ce poste ou dans ce secteur ? Combien est-ce que je gagne présentement ? À partir de tous ces critères, et de vos recherches réalisées, suite aux conseils donnés ci-haut, vous devriez avoir une bonne idée de la rémunération de votre profil sur le marché du travail et serez en mesure de proposer une fourchette de salaire lors de l’entrevue. Attention, j’ai bien dit fourchette et non pas râteau!! Un écart de 5 000$ maximum serait acceptable.

Le salaire ce n’est pas tout!

Quand on vient à parler de rémunération, plusieurs éléments rentrent en ligne de compte : le taux horaire, les commissions, les bonis, mais aussi et surtout les conditions de travail! Des avantages tels que le paiement du transport collectif, la proximité du logement, l’accès à un gym, le nombre de semaines de vacances en partant, la participation à un régime de retraite… Mais aussi les responsabilités données, le style de management, l’autonomie, les valeurs véhiculées par l’entreprise, les possibilités d’évolution…

En définitive, même si l’entreprise tient le gros bout du bâton puisqu’elle fera de toute manière en fonction de sa politique salariale et ses ressources financières, la préparation reste indispensable. De cette manière vous démontrerez que vous avez une bonne connaissance du marché du travail, mais surtout de votre valeur. Avec tous ces éléments clarifiés en tête il sera plus facile de discuter et négocier les questions de salaires.